Home / ACTUALITE / Le gA�nA�ral iranien Soleimani, un homme d’influence au Moyen-Orient

Le gA�nA�ral iranien Soleimani, un homme d’influence au Moyen-Orient

16A�MaiA�2018

AFP/Archives / ATTA KENAREDes Iraniens brandissent le portrait du gA�nA�ral Ghassem Soleimani, commandant de la force Qods des Gardiens de la rA�volution, l’armA�e d’A�lite de la RA�publique islamique, lors d’une manifestation contre l’annonce du prA�sident amA�ricain de reconnaA�tre JA�rusalem comme la capitale d’IsraA�l, A� TA�hA�ran le 11 dA�cembre 2017.

ConsidA�rA� par certains comme l’homme le plus populaire d’Iran, le gA�nA�ral iranien Ghassem Soleimani est aussi vu comme l’un des responsables les plus puissants au Moyen-Orient et un adversaire redoutA� des Etats-Unis et ses alliA�s.

Chef de la Force Qods des Gardiens de la rA�volution, chargA�e des opA�rations extA�rieures de la RA�publique islamique, le gA�nA�ral Soleimani joue actuellement un rA?le clA� dans les tractations politiques en vue de former un gouvernement en Irak, oA? son pays entend bien garder une influence prA�pondA�rante.

Cet homme de 61 ans, A� la barbe poivre et sel, est devenu ces derniA?res annA�es une vA�ritable star en Iran avec de trA?s nombreux followers sur son compte Instagram.

AprA?s A?tre restA� dans les coulisses pendant des dA�cennies, Soleimani a commencA� A� faire la Une des mA�dias aprA?s le dA�but du conflit en Syrie en 2011, oA? l’Iran, poids lourd chiite de la rA�gion, apporte une aide prA�cieuse au rA�gime de Bachar al-Assad.

Photos de lui sur le champ de bataille, documentaires, film d’animation: il est vite apparu incontournable.

Avec l’Iran empA?trA� dans une crise A�conomique et les Etats-Unis mettant encore plus la pression sur TA�hA�ran, notamment sur son programme nuclA�aire, des Iraniens en sont mA?me venus A� le voir comme un homme providentiel sur la scA?ne politique intA�rieure.

– Homme clA� en Irak –

Pour ses fans comme pour ses dA�tracteurs, Soleimani, qui a jouA� un rA?le important dans le combat contre les forces jihadistes, est l’homme clA� de l’influence iranienne au Moyen-Orient oA? il a renforcA� le poids diplomatique de son pays, notamment en Irak et en Syrie, deux pays oA? les Etats-Unis sont engagA�s militairement.

« Pour les chiites du Moyen-Orient, c’est un mA�lange de James Bond, Erwin Rommel et Lady Gaga », A�crivait l’ancien analyste de la CIA Kenneth Pollack dans son portrait de Soleimani pour le numA�ro du magazine amA�ricain Time consacrA� aux 100 personnalitA�s les plus influentes du monde en 2017.

« Pour l’Occident, il est (…) responsable d’avoir exportA� la rA�volution islamique de l’Iran, de soutenir les terroristes (…) de mener les guerres de l’Iran A� l’A�tranger », ajoute-t-il.

KHAMENEI.IR/AFP/Archives / HOLe gA�nA�ral Ghassem Soleimani, commandant de la force Qods des Gardiens de la rA�volution, l’armA�e d’A�lite de la RA�publique islamique, lors d’une rA�union A� TA�hA�ran, photo publiA�e le 18 septembre 2016.

L’homme dA�ploie notamment ses talents dans l’Irak voisin. A chaque dA�veloppement politique ou militaire dans ce pays, il fait le dA�placement, pour agir en coulisses et surtout, en amont.

PercA�e du groupe Etat islamique (EI), rA�fA�rendum d’indA�pendance au Kurdistan ou aujourd’hui formation d’un gouvernement… A chaque fois, il a rencontrA� les diffA�rentes parties irakiennes et dA�fini la ligne A� tenir, affirment diffA�rentes sources qui ont assistA� A� ces rA�unions, toujours tenues dans le plus grand secret.

Son influence n’est pas nouvelle puisqu’il dirigeait dA�jA� la Force Qods lorsque les Etats-Unis ont envahi l’Afghanistan en 2001.

« Mes interlocuteurs iraniens A�taient trA?s clairs sur le fait que mA?me s’ils informaient le ministA?re des Affaires A�trangA?res, au bout du compte c’A�tait le gA�nA�ral Soleimani qui prendrait les dA�cisions », confiait en 2013 A� la BBC Ryan Crocker, un ex-ambassadeur amA�ricain en Afghanistan et en Irak.

– TrA?s populaire en Iran –

Un haut responsable irakien le dA�crit comme un homme calme et peu bavard.

« Il est assis A� l’autre bout de la piA?ce, seul, de faA�on trA?s calme. Il ne parle pas, ne commente pas (…) il A�coute uniquement », a-t-il indiquA� au New Yorker.

A l’A�tranger, certains dirigeants occidentaux le voient comme un personnage central dans les relations de TA�hA�ran avec des groupes comme le Hezbollah libanais et le Hamas palestinien.

Le ministre britannique des Affaires A�trangA?res Boris Johnson indiquait mardi qu’un projet amA�ricain de renverser le rA�gime en Iran serait une erreur, prA�cisA�ment parce que cela pourrait mettre Soleimani « dans une trA?s bonne position pour qu’il succA?de A� l’ayatollah Khamenei » A� la tA?te de l’Etat.

Car s’il est vu comme le loup blanc par plusieurs pays occidentaux, il est trA?s populaire chez lui.

Selon une A�tude publiA�e cette annA�e par IranPoll et l’universitA� de Maryland, 83% des Iraniens interrogA�s ont une opinion favorable de Soleimani qui est classA� devant le prA�sident Hassan Rohani et le chef de la diplomatie Mohammad Javad Zarif.

Le gA�nA�ral iranien a cependant tenu A� rejeter les rumeurs selon lesquelles il pourrait se prA�senter A� l’A�lection prA�sidentielle de 2021.

Mais pour beaucoup en Iran, un militaire pourrait bien A?tre leur planche de salut aprA?s des annA�es de marasme A�conomique.

« Si un prA�sident militaire A�tait A�lu, il pourrait A� coup sA�r rA�soudre les problA?mes des gens », affirmait en mars un membre du Parlement conservateur, dans une allusion claire A� Soleimani

Source: AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *