Home / BELGIQUE / L’OTAN EMMÉNAGE DANS SON NOUVEAU QG À BRUXELLES À PARTIR DE MARS 2018

L’OTAN EMMÉNAGE DANS SON NOUVEAU QG À BRUXELLES À PARTIR DE MARS 2018

Photo: Belga

Le personnel de l’Otan et les diplomates et militaires représentant ses 29 Etats membres vont déménager vers le nouveau quartier général de l’Alliance atlantique à Bruxelles à partir du 19 mars prochain, a indiqué mercredi une porte-parole.

« Ce processus durera 12 semaines », période durant laquelle l’ancien siège datant des années 1960 continuera de fonctionner « afin d’assurer une continuité des activités », a précisé cette porte-parole, Oana Lungescu.
Il devrait donc être pleinement investi à la mi-juin, à temps pour un sommet des dirigeants de l’Alliance prévu les 11 et 12 juillet à Bruxelles, le deuxième pour le président américain Donald Trump.
Au total 4.000 personnes seront hébergées dans le bâtiment, où travaillent déjà actuellement 300 employés ou sous-traitants de l’Otan pour superviser la transition.
Le nouveau siège, un bâtiment futuriste gris foncé constitué de huit longues ailes imbriquées, est censé représenter les doigts croisés de deux mains. Son architecture doit illustrer l’unité entre les pays de l’Alliance militaire la plus puissante au monde, qui réunit 29 pays d’Europe et d’Amérique du Nord.
Il est situé en face du siège actuel, composé en partie de bâtiments préfabriqués construits à la hâte en 1967 après que l’Otan eut dû quitter dans l’urgence Paris au lendemain du retrait de la France de ses structures militaires.
Après la fin de la Guerre froide et l’ouverture aux pays d’Europe de l’Est, les membres de l’Alliance avaient jugé nécessaire de remplacer ces bâtiments « temporaires ».
Lors de la pose de la première pierre en décembre 2010, le déménagement avait été annoncé pour 2015. Mais le chantier a pris du retard, ce qui a provoqué quelque 300 millions d’euros de surcoûts, pris en charge par les Etats membres.
Selon une source diplomatique, le coût final du nouveau siège devrait dépasser 1,2 milliard d’euros.
L’Otan a imputé ces retards à « deux hivers exceptionnellement rudes » compliquant les travaux, ainsi qu’au « temps supplémentaire » consacré à tester la fiabilité des systèmes informatiques sur fond de « cybermenaces croissantes ».
Le nouveau siège, qui se veut plus économe en énergie, accueillera le personnel des représentations diplomatiques et militaires des 29 pays de l’Otan, mais aussi de 19 pays partenaires, notamment ceux qui participent à ses opérations (comme la mission de conseil de l’Alliance en Afghanistan) ou à ses programmes d’entraînement.

Source: Belga/AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *