Home / BELGIQUE / Le Collège Saint-François d’Assise de Tubize saccagé ce matin: « C’étaient des syndicalistes qui n’ont aucun rapport avec notre école » (photos)

Le Collège Saint-François d’Assise de Tubize saccagé ce matin: « C’étaient des syndicalistes qui n’ont aucun rapport avec notre école » (photos)

Le Collège Saint-François d'Assise de Tubize saccagé ce matin:
Photo: RTL

Ce matin, alors que les élèves du collège Saint-François d’Assise de Tubize arrivaient, ils ont été confrontés à une manifestation de syndicalistes non prévue et non autorisée, dénonce Fernand Gillet, le directeur du Conseil d’Administration de l’établissement. Celle-ci a rapidement dérapé.

« La CSC Enseignement, via sa directrice dans l’école, avait organisé ce matin sans autorisation la venue de Saint-Nicolas dans l’école pour y distribuer des tracts », explique-t-il. « Mais en même temps, un groupe d’une vingtaine d’hommes et femmes manifestement éméchés ont agressé un ouvrier de l’école pour lui prendre son badge et pénétrer dans celle-ci. Il s’agissait de syndicalistes du secteur CSC Alimentation, donc qui n’avaient aucun rapport avec notre école », poursuit M. Gillet. « Ils sont rentrés dans les bureaux du directeur et du secrétaire et ont tout saccagé. Ils sont partis quand ils ont entendu la sirène de police et sont retournés se cacher, « prendre le café » selon leurs termes, dans les bureaux de la CSC de Tubize. Ils ont tout de même rendu la carte volée mais ont promis de revenir demain matin », dénonce-t-il.

« Une action syndicale qui a tourné à l’échauffourée »

Contacté par nos soins, le bourgmestre de Tubize Michel Januth apporte sa version: « Une vingtaine de syndicalistes de la CSC, sont rentrés dans le collège et de manière assez brutale. Les élèves en ont profité pour mettre un peu de bazar. C’est une action syndicale au départ, qui a tourné à l’échauffourée, suite au comportement de certains élèves et de certains syndicalistes », explique-t-il.

La police sur place

La police locale n’a pas encore confirmé d’intervention mais tant les élèves qui nous ont contactés ainsi que les membres du corps professoral présents ce matin confirment qu’une patrouille est arrivée sur place.

Le secrétaire et l’économe de l’établissement étaient présents au moment des faits. Ils sont sous le choc selon le directeur qui ne compte pas laisser l’affaire en l’état. « Il s’agit tout de même de vol avec violence, de pénétration dans propriété privée », sans parler des dégâts matériels et de l’impact sur les élèves.

Les enfants renvoyés chez eux

Selon un témoignage d’une personne souhaitant rester anonyme, la personne agressée est le concierge de l’école. « Les syndicalistes ont enclenché les systèmes d’incendie en brisant la vitre. Ils s’en sont également pris aux élèves en se substituant aux enseignants pour exposer leurs revendications syndicales qui ne concernent pas les enfants. »

Ceux-ci ont été renvoyés chez eux. « Les professeurs ayant été complètement stressés, les élèves ont été renvoyés chez eux. Nous avons téléphoné à tous les parents pour les prévenir », explique enfin le directeur.

Le bourgmestre lui, indique que les cours n’ont pas été interrompus.

saccag04
Photo: RTL
saccag02
Photo: RTL
saccag01
Photo: RTL

saccag03

Source: RTL 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *