Home / SPORT / LA FRANCE, FAVORITE FACE À LA BELGIQUE: LE DOUBLE EN QUESTION

LA FRANCE, FAVORITE FACE À LA BELGIQUE: LE DOUBLE EN QUESTION

Photo: Belga

Comme l’a souligné Johan Van Herck, le capitaine belge, « nous verrons déjà plus clair vendredi soir » sur l’orientation de la finale de la Coupe Davis de tennis qui oppose la France à la Belgique de vendredi à dimanche sur la surface dure de l’Arena du stade Pierre Mauroy, d’une capacité de 27.500 spectateurs.

La France se présente en favori pour conquérir son 10e Saladier d’Argent alors que la Belgique dispute sa 3e finale, la 2e en trois ans après la défaite face à la Grande-Bretagne d’Andy Murray en novembre 2015 à Gand.
Vendredi (14h00), David Goffin (ATP 7) affrontera Lucas Pouille (ATP 18) et Steve Darcis (ATP 76) défiera Jo-Wilfried Tsonga (ATP 15).
Le double, prévu samedi, suscite déjà bien des commentaires. Yannick Noah, le capitaine français, a créé la surprise en écartant de sa sélection Nicolas Mahut, 6e mondial en double, le dissociant de Pierre-Hugues Herbert, 13e joueur du monde en double, pour privilégier Richard Gasquet (ATP 31) alors que les deux hommes n’ont jamais évolué ensemble en double. Cela obligerait aussi Herbert à jouer à droite alors qu’il joue à gauche avec Mahut.
« Il faut un début à tout », a commenté Yannick Noah, jeudi à Lille lors du tirage au sort. « J’ai eu six joueurs en stage cette semaine. Il faut prendre une décision en mettant tout le côté affectif et tout le palmarès de côté. Il faut faire abstraction de tout ce qu’il peut y avoir autour et j’ai tranché. Pour moi, j’ai pris les quatre meilleurs joueurs et Herbert/Gasquet, c’est la meilleure paire pour jouer le double de la Coupe Davis. Les infos des derniers jours ont été précieuses. Le jour J approche, c’est un rêve. Les joueurs sont prêts à en découdre. Place à la folie du jeu. »
« Je n’ai pas à commenter les choix du capitaine adversaire », a répondu lui Johan Van Herck, le capitaine belge qui en est revenu à sa paire traditionnelle pour le double avec Ruben Bemelmans et Joris De Loore. « Le staff français a posé ses choix sur base de données que nous n’avons pas. Je constate et j’accepte. De mon côté, je m’attache à présenter la meilleure équipe possible. »
Joris De Loore a peu joué depuis le mois d’août et son opération au genou. « Mais je m’entraîne à 100% et je suis prêt à 100%. Notre expérience avec Ruben en Coupe Davis va nous aider », a assuré le Brugeois.
« Notre force en double et chez nous de façon générale, c’est l’esprit d’équipe », a rappelé Johan Van Herck. « Ce sont des joueurs qui aiment la Coupe Davis. Ils sont bien ensemble, ils ont une belle attitude et un bon niveau de jeu. C’est important. C’est une bande de copains et cela peut aider dans les moments difficiles. Ce sont des joueurs qui sont ouverts aux consignes du coach, et c’est important aussi en Coupe Davis. »
Le double est au programme de la journée de samedi. Dimanche, les deux derniers simples opposeront théoriquement les deux numéros 1 de leur pays, David Goffin à Jo-Wilfried Tsonga puis Steve Darcis et Lucas Pouille en 5e et dernier match, peut-être décisif. Mais, l’un et l’autre capitaine, peuvent modifier la composition de leur double et des simples dimanche jusqu’à une heure avant le coup d’envoi.

Source: Belga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *