Home / ÉCONOMIE / Wall Street, en baisse, craint une réforme fiscale aménagée

Wall Street, en baisse, craint une réforme fiscale aménagée

© AFP/Archives | Wall Street en baisse, affectée par les inquiétudes sur le contenu de la réforme fiscale promise par Donald Trump
NEW YORK (AFP) – La Bourse de New York évoluait en baisse lundi peu après l’ouverture, affectée par les inquiétudes sur de possibles revirements législatifs concernant la réforme fiscale promise par Donald Trump: le Dow Jones perdait 0,14% et le Nasdaq 0,24%.

 Vers 14H50 GMT, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average reculait de 33,61 points, à 23.388,60 points.
 Le Nasdaq, à forte coloration technologique, abandonnait 16,04 points, à 6.734,90 points.
 L’indice élargi S&P 500 régressait de 0,19%, ou 4,78 points, à 2.577,52 points.

Wall Street avait terminé en ordre dispersé vendredi, les investisseurs craignant déjà des aménagements dans cette réforme: le Dow Jones avait perdu 0,17% et le Nasdaq avait progressé de 0,01%.

« Les actions américaines commencent difficilement la semaine (…) alors que les inquiétudes concernant la réforme fiscale américaine se poursuivent », ont indiqué les analystes de Schwab.

Les républicains du Sénat ont proposé la semaine dernière que la baisse de l’imposition des entreprises de 35 à 20% soit repoussée à 2019 alors que le projet de réforme fiscale défendu par les républicains de la Chambre des représentants souhaite une application de cette mesure dès l’année prochaine.

Les investisseurs s’interrogent en conséquence sur le contenu final de la grande réforme fiscale promise par Donald Trump, les deux chambres devant trouver un accord.

La Chambre des représentants et la commission des finances du Sénat pourraient adopter leurs textes respectifs d’ici à la fin de la semaine, a indiqué la presse américaine lundi.

Signe de la défiance des marchés face à ces incertitudes, les trois principaux indices ont terminé vendredi sur leur première baisse hebdomadaire depuis deux mois, Wall Street ayant été auparavant portée par les espoirs d’une baisse rapide de la taxation des entreprises ainsi que par les résultats trimestriels favorables des entreprises américaines.

Ces résultats jouaient de moins en moins leur rôle de soutien alors qu’ils touchent à leur fin.

« Plus de 90% des entreprises du S&P 500 ont déjà publié leurs résultats. Cependant quelques entreprises notables sont encore attendues: Home Depot et TJX mardi, Target et Cisco Systems mercredi et Wal-Mart jeudi », a indiqué Patrick O’Hare, de Briefing.

Le marché était par ailleurs lesté par la lourde chute du cours de General Electric lundi matin (-3,07% à 19,86 dollars) après l’annonce d’un plan de restructuration.

Le marché obligataire évoluait en ordre dispersé: le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 2,383%, contre 2,376% en fin de semaine dernière, et celui des bons à 30 ans reculait à 2,856%, contre 2,860% vendredi soir.

 
 Source: AFP
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *