Home / MAROC / MAROC-ETATS-UNIS: LE DÉTAIL DES POURPARLERS ENTRE BOURITA ET DES RESPONSABLES AMÉRICAINS

MAROC-ETATS-UNIS: LE DÉTAIL DES POURPARLERS ENTRE BOURITA ET DES RESPONSABLES AMÉRICAINS

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, a eu, jeudi au Département d’Etat à Washington, des entretiens avec le Secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson, ainsi que de nombreux autres responsables US.

L’entretien avec Rex Tillerson a porté sur le partenariat stratégique multiforme entre Rabat et Washington, liés notamment par un accord de libre-échange entré en vigueur en 2006 et un dialogue stratégique lancé en 2012, et les moyens de le consolider davantage sur les plans politique, économique, de la sécurité et de lutte contre le fléau du terrorisme.

Les discussions ont également abordé la situation au Maghreb, notamment le dossier libyen, au Sahel ainsi que la question du Sahara marocain.

Bourita a également eu des entretiens au Département d’Etat avec David Satterfield, sous-secrétaire d’état chargé des affaires du Proche-Orient et avec Terry Wolff, Envoyé présidentiel adjoint auprès de la coalition internationale de lutte contre Daesh.

Le ministre s’est également entretenu, jeudi à Washington, avec les Présidents des commissions des Affaires étrangères au Sénat et à la Chambre des représentants du Congrès US, respectivement Bob Corker et Ed Royce.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de ces entrevues, Bourita, qui s’était également entretenu avec le sénateur Ben Cardin, membre éminent de la commission des Affaires étrangères, a déclaré que ces entretiens ont été l’occasion de mettre en avant « l’excellence et la solidité du partenariat d’exception » unissant le royaume et les Etats Unis d’Amérique.

Le ministre a tenu à rappeler, dans ce contexte, que le roi Mohammed VI a œuvré, depuis son accession au Trône, avec les présidents américains successifs, à asseoir les bases solides de ce partenariat stratégique, ce qui s’est traduit, a-t-il indiqué, par la conclusion en 2006 de l’accord de libre-échange et le lancement, en 2012, du dialogue stratégique.

Cette dynamique, a poursuivi Bourita, se reflète aussi à travers une coopération affirmée dans les domaines sécuritaire, militaire et culturel et ce, à la faveur des mécanismes mis en place sous l’impulsion du souverain et des différents présidents US.

Le ministre a souligné, en outre, que sa visite à Washington a été l’occasion de mettre en exergue l’importance de ces mécanismes de coopération bilatérale et de les consolider davantage en tenant compte de la conjoncture régionale et internationale.

Et de souligner que ces entretiens ont été l’occasion de saluer le Maroc en tant que modèle de réformes politiques et économiques et de reconnaitre le rôle du royaume dans la lutte anti-terroriste sur la base d’une stratégie holistique, mondialement reconnue, qui ne se limite pas aux dimensions sécuritaire et militaire.

Le ministre a dit avoir relevé chez les responsables américains la volonté de bénéficier de l’expérience et de la projection multiforme du Maroc en Afrique, qui représente aussi une priorité pour l’Administration américaine actuelle.

Les entretiens de Bourita avec les responsables US ont été également l’occasion d’examiner la crise libyenne et de mettre en exergue le rôle du Maroc et la crédibilité dont il jouit auprès des différentes parties libyennes.

La question nationale a été au centre de ces entretiens, a poursuivi le ministre, ajoutant que ces interlocuteurs US ont réitéré la position constante de l’Administration américaine qualifiant le plan d’autonomie au Sahara de crédible, sérieux et de réaliste.
Source: MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *