Home / MAROC / Entretiens entre M. El Othmani et une délégation du FMI sur la LPL de 3,42 milliards USD accordée au Maroc

Entretiens entre M. El Othmani et une délégation du FMI sur la LPL de 3,42 milliards USD accordée au Maroc

Le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani a reçu, lundi à Rabat, une délégation du Fonds monétaire international (FMI), conduite par Nicolas Blancher, chef de la mission du FMI au Maroc, dans le cadre de la poursuite des discussions relatives à la troisième ligne de précaution et de liquidité (LPL), d’une valeur de 3,42 milliards de dollars, accordée au Maroc en juillet 2016.

Au cours de cette entrevue, les deux parties ont passé en revue les différents aspects du partenariat entre le Maroc et le FMI, mettant en avant le progrès significatif qu’a réalisé le Royaume en matière d’instauration des bases de la stabilité financière, de consolidation du cadre macro-économique et d’encouragement des investissements, indique un communiqué du département du chef du gouvernement.

M. El Othmani et la délégation du FMI ont également souligné l’engagement total du gouvernement à poursuivre les réformes structurelles, le renforcement des programmes sociaux et l’amélioration des approches adoptées aux différents niveaux, une orientation qu’appuie le FMI.

Ces entretiens, auxquels a pris part le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, Lahcen Daoudi, ont aussi porté sur les perspectives prometteuses de l’économie nationale et les moyens de consolider cette trajectoire, en se focalisant notamment sur les secteurs de l’Education-Formation, le climat des affaires et la promotion du marché de l’emploi qui constituent, justement, les chantiers prioritaires de la politique économique et sociale du Maroc.

La délégation du FMI a, dans ce sens, salué la solidité des réalisations et des politiques macro-économiques du Maroc, en dépit des facteurs conjoncturels, ainsi que l’engagement constant des autorités publiques à mener d’importantes réformes économiques, financières et structurelles.

Pour rappel, le Maroc n’a pas utilisé les 2 LPL mises à sa disposition par le FMI, dont la première en 2012 et s’élevait à 6,21 milliards USD, et la deuxième, d’une valeur de 5 milliards USD, allouée en 2014.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *