Home / ÉCONOMIE / L’euro monte face à un dollar toujours sous pression

L’euro monte face à un dollar toujours sous pression

L’euro accentuait ses gains mardi face à un dollar lesté par de récents indicateurs américains jugés décevants et qui pèsent un peu sur les perspectives monétaires aux États-Unis.

Vers 09H00 GMT (11H00 à Paris), l’euro valait 1,1035 dollar, contre 1,0977 dollar lundi vers 21H00 GMT. La monnaie unique européenne est montée mardi vers 08H45 GMT à 1,1050 dollar, un nouveau sommet depuis le 9 novembre dernier, date de l’annonce de l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis.

La devise européenne grimpait également face à la monnaie nipponne, à 125,39 yens pour un euro – atteignant même vers 08H45 GMT 125,55 yens, un sommet depuis fin avril 2016 – contre 124,86 yens lundi soir.

Le billet vert perdait un peu de terrain face à la devise japonaise, à 113,64 yens pour un dollar contre 113,75 yens lundi soir.

Le dollar continuait de s’affaiblir mardi, une faiblesse « due à de récents indicateurs américains décevants qui tempèrent les attentes d’une accélération du rythme du resserrement monétaire de la Fed (Réserve fédérale américaine) », a observé Lee Hardman, analyste chez Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ.

Des chiffres décevants de l’inflation et des ventes au détail pour avril pèsent en effet sur le billet vert depuis vendredi, une pression accentuée lundi par l’annonce d’un recul inattendu de l’activité économique en mai dans la région de New York.

Ces données ont même légèrement fait baisser la probabilité d’une hausse des taux d’intérêt de la banque centrale américaine lors de sa prochaine réunion de politique monétaire, mi-juin, même si une telle action reste une quasi certitude pour les observateurs et les opérateurs.

La hausse des taux d’intérêt de la Fed rendrait le dollar plus rémunérateur et donc plus attractive pour les investisseurs qui guettent tout signe leur permettant d’affiner leurs prévisions sur la trajectoire des taux et ainsi celle du dollar pour prendre position sur le marché des changes.

Pour Lee Hardman, la récente trajectoire du billet vert montre « que l’obstacle à surmonter pour que le dollar se renforce a été rehaussé ».

De son côté, l’euro continuait de profiter d’un apaisement des inquiétudes politiques en France après la victoire à l’élection présidentielle du centriste pro-européen Emmanuel Macron, qui a pris ses fonctions dimanche, face à la candidate d’extrême-droite et eurosceptique Marine Le Pen, ont relevé des analystes.

Autre élément de nature à soutenir l’euro, le moral des investisseurs allemands a progressé en mai.

Par ailleurs, les cambistes digéraient mardi la publication d’une accélération un peu plus marquée qu’attendu de la hausse des prix à la consommation au Royaume-Uni en avril, à 2,7% sur un an.

La livre britannique ne parvenait à franchir le seuil de 1,30 dollar pour une livre, même si celui-ci est réapparu sur le radar des investisseurs, car « la BoE (Banque d’Angleterre) a prévenu que les pressions inflationnistes pourraient s’accroître tout au long de 2017, mais pourraient commencer à s’atténuer en début d’année prochaine ».

La BoE se dit prête à tolérer une inflation bien supérieure à son niveau cible de 2% pour ne pas risquer de compromettre la reprise fragile de l’économie britannique en relevant trop tôt ses taux d’intérêt, le principal outil monétaire pour lutter contre la hausse des prix.

Vers 09H00 GMT, la livre britannique baissait face à la monnaie unique européenne, à 85,66 pence pour un euro, son niveau le plus faible en un peu plus de cinq semaines. La livre sterling se stabilisait face au billet vert, à 1,2892 dollar pour une livre.

La monnaie suisse restait quasiment stable face à l’euro, à 1,0941 franc pour un euro, et montait face au dollar, à 0,9915 franc pour un dollar.

La devise chinoise s’appréciait face au dollar, à 6,8909 yuans pour un dollar contre 6,8935 yuans lundi à 15H30 GMT.

L’once d’or valait 1.234,04 dollars, contre 1.233,30 dollars lundi soir.

Source: Dhnet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *