Home / POLITIQUE / « Supprimer la double nationalité n’est pas évident dans la pratique »

« Supprimer la double nationalité n’est pas évident dans la pratique »

 

Le président du CD&V Wouter Beke trouve « logique » que tout le monde ne dispose que d’une seule nationalité mais la suppression de la double nationalité, comme l’a réclamée lundi son collègue de parti Hendrik Bogaert, « n’est pas évidente dans la pratique ». Le président du parti y voit de nombreux obstacles pratiques, indique-t-il dans une réaction à l’agence Belga.
Le député CD&V Hendrik Bogaert a appelé lundi à dire « stop à la double nationalité » après que 75% des Turcs de Belgique ont voté dimanche en faveur du renforcement des pouvoirs présidentiels en Turquie. Le président de la N-VA Bart De Wever rejoint cette position et souhaite ouvrir la discussion « au-delà des partis pour mettre fin à la double nationalité ».

Le choix d’une nouvelle nationalité est « un choix positif », réagit Wouter Beke. « Celui qui fait ce choix accepte également un certain nombre de conséquences. C’est un signe d’intégration et d’attachement à son pays, où l’on veut construire sa vie et participer à la société. »

Mais le président du CD&V voit de nombreuses difficultés pratiques à la suppression de la double nationalité. « Certains pays comme le Mexique, l’Argentine, le Maroc ou la Syrie ne permettent pas à leurs citoyens de renoncer à leur nationalité. Nous ne devons pas non plus oublier les nombreux Belges qui séjournent à l’étranger et qui ont également une double nationalité. Nous ne savons pas quelles seraient les conséquences pour eux. »

Almouwatin/7sur7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *