Favoris des sondages mais en position prAi??caire, Emmanuel Macron et Marine Le Pen se rAi??pondront lundi Ai?? quelques heures d’intervalle par meetings interposAi??s Ai?? Paris, lanAi??ant une derniA?re semaine dAi??cisive avant le premier tour de l’Ai??lection prAi??sidentielle franAi??aise. Alors que les diffAi??rentes enquA?tes d’opinion montrent un resserrement des positions en tA?te doublAi?? d’une grande indAi??cision de l’Ai??lectorat, la gestion du sprint final sera cruciale jusqu’Ai?? vendredi minuit, fin officielle de la campagne.

En stagnation, voire en lAi??ger recul, Emmanuel Macron (centre) et Marine Le Pen (extrA?me droite), talonnAi??s par le candidat de la gauche radicale Jean-Luc MAi??lenchon et le conservateur FranAi??ois Fillon, veulent recrAi??er une dynamique.

M. Macron, candidat d’En Marche!, tient son plus grand meeting de campagne lundi aprA?s-midi dans une salle de 20.000 places, proche du ministA?re de l’Ai??conomie oA? il a exercAi?? pendant deux ans avant quitter le gouvernement socialiste pour se lancer dans la campagne. Son discours devrait A?tre prAi??cAi??dAi?? de « prises de parole courtes de gens du mouvement, des nouveaux visages issus de la sociAi??tAi?? civile », selon son entourage.

Le benjamin des candidats, A?gAi?? de 39 ans, prAi??voit une derniA?re semaine pour convaincre « sur le terrain » et « des lieux de travail », et « mobiliser les FranAi??ais sur le sens du choix qu’ils auront Ai?? faire ». Son mouvement annonce « 1.000 Ai??vAi??nements par jour dont 163 rAi??unions publiques avec des Ai??lus et au moins quatre grands meetings nationaux ». « Emmanuel Macron veut assumer d’A?tre l’un des seuls candidats Ai?? ne pas jouer sur les peurs, les antagonismes, les divisions mais plutA?t sur l’unitAi?? », souligne un proche.

Ce « message de rassemblement » sonne comme une rAi??ponse Ai?? Marine Le Pen qui a prononcAi?? un de ses discours les plus durs samedi Ai?? Perpignan (sud-ouest), le visant particuliA?rement. « Avec M. Macron, ce sera l’islamisme en marche, le communautarisme en marche! », a notamment lancAi?? la candidate Front National qui anime un meeting lundi soir Ai?? Paris.

Sa rAi??union pourrait A?tre perturbAi??e par des collectifs qui projettent plusieurs « actions ». Samedi environ 400 personnes ont manifestAi?? Ai?? proximitAi?? de la salle de 6.000 places oA? elle est attendue. Elle a aussi prAi??vu un grand meeting mercredi Ai?? Marseille (sud-est), oA? des contre-manifestations sont Ai??galement prAi??vues.

Face Ai?? la rAi??cente poussAi??e de Jean-Luc MAi??lenchon et de FranAi??ois Fillon, dAi??sormais installAi??s dans un carrAi?? de tA?te, la patronne du FN espA?re retrouver de l’Ai??lan sur les cinq derniers jours. DerriA?re, le candidat de la droite FranAi??ois Fillon croit toujours Ai?? une victoire « qui surprendra tout le microcosme ».

Il a largement occupAi?? le terrain durant le week-end pascal en s’adressant Ai?? l’Ai??lectorat chrAi??tien et conservateur. Lundi en fin d’aprA?s-midi, il rAi??unit ses soutiens Ai?? Nice (sud-est). AssommAi?? fin janvier par les rAi??vAi??lations d’emplois fictifs prAi??sumAi??s visant notamment sa femme Penelope, inculpAi?? pour dAi??tournements de fonds publics, M. Fillon a mis deux mois Ai?? s’extraire un peu de ces affaires. Sa campagne a Ai??tAi?? fortement perturbAi??e et ses sorties sur le terrain se sont rarAi??fiAi??es, jusqu’Ai?? ce qu’il multiplie les meetings depuis une semaine.

DAi??cidAi?? Ai?? troubler la bataille pour le second tour, Jean-Luc Melenchon qui s’est hissAi?? au coude-Ai??-coude avec lui dans les derniers sondages, lui a promis « une veste Ai??lectorale cousue main », en rAi??fAi??rence Ai?? une affaire de costumes de luxe offerts par un avocat Ai?? la rAi??putation sulfureuse.

Dimanche, le tribun de la gauche radicale a embrasAi?? un rassemblement Ai?? Toulouse (sud-ouest) de plusieurs dizaines de milliers d' »insoumis ». Il compte Ai?? nouveau crAi??er l’Ai??vAi??nement mardi, avec un meeting Ai?? Dijon (centre) rAi??pliquAi?? par hologramme dans six villes. AccusAi?? de « simplisme » par le prAi??sident socialiste FranAi??ois Hollande, il a prononcAi?? Ai?? Toulouse un « hymne Ai?? la libertAi?? », dAi??veloppant aussi ses idAi??es sociales, laA?ques et « anti-systA?me ».

Face au risque d’un second tour entre extrA?me droite et extrA?me gauche, le prAi??sident sortant, qui ne se reprAi??sente pas, a lancAi?? dimanche une mise en garde sur les risques pour l’Europe.

« Aujourd’hui que l’Europe a su nous prAi??munir de la guerre et des conflits, prAi??servons-lAi?? plutA?t que d’en faire le bouc-Ai??missaire de nos renoncements », a-t-il dit lors de la commAi??moration d’une bataille de la premiA?re guerre mondiale.