Home / MONDE / La tension monte encore entre les Pays-Bas et Erdogan: lai??i??avis de voyage en Turquie modifiAi?? tant que la Turquie ne prAi??sente pas ses excuses

La tension monte encore entre les Pays-Bas et Erdogan: lai??i??avis de voyage en Turquie modifiAi?? tant que la Turquie ne prAi??sente pas ses excuses

Le ministA?re nAi??erlandais des Affaires Ai??trangA?res a adaptAi?? son avis de voyage pour la Turquie en raison des tensions qui existent en ce moment entre La Haye et Ankara. « Des tensions diplomatiques existent entre les Pays-Bas et la Turquie depuis le 11 mars 2017. Restez en alerte sur tout le territoire turc et Ai??vitez les rassemblements et les endroits fort frAi??quentAi??s. Suivez les informations fournies par l’ambassade et le consulat-gAi??nAi??ral », indique le site internet du ministA?re.

Lundi, le vice-Premier ministre Lodewijk Asscher a dAi??clarAi?? que les accusations turques de nazisme et de fascisme Ai?? l’adresse des Pays-Bas devaient « A?tre retirAi??es ». Si cela ne se fait pas, « les relations resteront difficiles ».

Le gouvernement ne prendra pas de mesures Ai?? l’encontre des autoritAi??s turques si celles-ci retirent leurs propos. L’essentiel est que le calme revienne, a conclu M. Asscher.

Le prAi??sident turc Recep Tayyip Erdogan a reprochAi?? ce week-end aux Pays-Bas de faire preuve d’une attitude empreinte de nazisme et de fascisme. Ces propos sont inspirAi??s par le refus d’accA?s au territoire nAi??erlandais imposAi?? aux ministres turcs qui voulaient mener campagne pour le rAi??fAi??rendum devant amplifier les pouvoirs du prAi??sident.

Dimanche, le ministre des Affaires Ai??trangA?res Bert Koenders a dit qu’il « trouverait bien » que les Turcs prAi??sentent leurs excuses. Le Premier ministre Mark Rutte a ensuite rAi??clamAi?? des excuses.

Hier soir, en marge de cette affaire, une manifestation (photo) rassemblant un petit groupe de NAi??erlandais d’origine turque Ai?? Amsterdam a Ai??tAi?? dispersAi??e par la police. Environ 250 personnes avaient marchAi?? de l’ouest vers le centre de la ville en fin d’aprA?s-midi, dAi??filant avec des drapeaux turcs. L’action s’est, globalement, dAi??roulAi??e dans le calme durant la journAi??e, mais une grande partie de ce groupe s’est ensuite installAi??e sur la Place 40-45, qu’elle a refusAi?? de quitter.

La police a alors dAi??cidAi?? d’intervenir pour disperser le rassemblement des quelque 200 personnes, sur demande du bourgmestre Eberhard van der Laan, qui a invoquAi?? des troubles Ai?? l’ordre public. Des unitAi??s mobiles ont mis fin Ai?? l’action vers 23h00. Au moins 6 personnes ont Ai??tAi?? interpellAi??es Ai?? Amsterdam en marge de ces protestations, selon le mAi??dia de service public NOS, pour avoir jetAi?? des pierres ou insultAi?? des agents.

Dans d’autres villes nAi??erlandaises, comme Rotterdam et La Haye, des appels Ai?? la communautAi?? turque Ai?? manifester avaient circulAi?? sur les rAi??seaux sociaux, mais ils sont globalement restAi??s sans rAi??ponse et aucun incident n’a Ai??tAi?? Ai?? dAi??plorer, selon la police.

Les actions suivent l’expulsion samedi soir de la ministre turque de la Famille Fatma BetA?l Sayan Kaya, ainsi que le refus des Pays-Bas d’accueillir sur leur sol le chef de la diplomatie turc Mevlut Cavusoglu. DAi??but mars, le gouvernement nAi??erlandais avait pourtant prAi??venu en jugeant « indAi??sirable » la tenue d’un meeting pro-Erdogan prAi??vu le 11, estimant que « l’espace public nAi??erlandais n’est pas l’endroit oA? mener la campagne politique d’un autre pays ». La Haye a ensuite plusieurs fois demandAi?? Ai?? Ankara de ne pas envoyer de ministres faire campagne aux Pays-Bas en faveur du rAi??fAi??rendum, une injonction que le gouvernement turc a tentAi?? de contourner.

Source: AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *