Home / SPORT / Standard: Les 3 points de Charleroi ou les PO2

Standard: Les 3 points de Charleroi ou les PO2

Seule la CBAS peut relancer le Standard dans la course aux playoffs 1.

Attendre les résultats de ses concurrents directs et la décision de la Cour belge d’arbitrage pour le sport (CBAS).

Voilà à quoi en est réduit le Standard à l’heure actuelle vu ses propres résultats. Après leur partage contre La Gantoise, dimanche après-midi à Sclessin, les Rouches auront sans doute été ravis d’apprendre qu’il n’y avait pas eu de vainqueur dans le duel entre Charleroi et Genk.

Si, ce lundi, une bonne nouvelle leur parvient de la CBAS (voir ci-dessous), ils pourraient revenir à quatre points de Malines et Charleroi, respectivement 5e et 6e au général avant d’entamer, contre Malines, les trois dernières journées de la phase classique. Et là, tout serait possible pour le Standard… s’il parvenait, enfin, à enchaîner les victoires.

Deux bémols. La CBAS pourrait décider de ne pas lui attribuer les trois points du match à Charleroi : il resterait alors à sept points du Top 6 et serait presque mathématiquement écarté de la course aux PO1. L’autre souci, c’est que le Standard n’arrive pas à enchaîner les victoires.

Le partage contre Gand est insuffisant. Il ne fait pas non plus les affaire des Buffalos mais ces derniers sont mieux classés, ils jouaient en déplacement et avaient un (excellent) match européen dans les jambes. On peut comprendre, donc, que l’équipe de Hein Vanhaezebrouck n’ait pas enflammé le match. Mais pourquoi les Rouches n’ont-ils pas mis le feu à cette rencontre qu’ils devaient gagner ?

“Ce n’est pas un problème de mentalité”, commente Aleksandar Jankovic. “On savait que cela allait être un match fermé, entre deux équipes organisées. On savait qu’il n’y aurait pas 150 occasions. On a fait le plus dur en ouvrant le score. On devait calmer le jeu et attendre le moment pour marquer le deuxième mais on n’arrive pas à tuer le match et on concède encore un but sur phase arrêtée. On sait qu’on a un problème de taille, ce qui influence parfois mes changements car je n’ose pas retirer un joueur de taille. On n’a pas su répondre au combat physique dans l’entrejeu. Du coup, on a joué avec de longs ballons et ce n’est pas le jeu qu’on veut proposer…”

Du coup, le Standard n’a pas été à la hauteur des attentes et il a dû se contenter d’un point. C’est déjà la huitième fois en championnat que les Rouches ne parviennent pas à gagner après avoir ouvert le score.

“Ce n’est pas une question de confiance. Si Gand avait eu cinq grosses occasions, on aurait pu dire qu’on s’écroulait mais on n’a rien concédé dans le jeu. On voulait enchaîner après Waasland-Beveren et on n’est pas content avec un point. Il reste trois matches. On va tout faire pour les gagner.”

La fin de la phase classique s’annonce chaude.

Source: DH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *