Home / ACTUALITE / Ce que l’on sait sur le déraillement du train à Louvain

Ce que l’on sait sur le déraillement du train à Louvain

Un train a déraillé samedi à la mi-journée quelque centaines de mètres après avoir quitté la gare de Louvain, faisant un mort et 27 blessés. Synthèse.
Le train 3636 a quitté la gare de Louvain à 13h09 en direction de La Panne et a déraillé quelques centaines de mètres plus loin, à 13h13.Il s’agissait d’une rame automotrice composée de trois voitures. L’une des automotrices a basculé et s’est retrouvée sur le flanc.

Le bilan

Au total, 84 personnes étaient à bord. Le déraillement a fait un mort, trois blessés graves et 24 blessés légers.

La victime décédée lors de l’incident n’avait pas pu être dégagée samedi en début de soirée, étant coincée sous un wagon. Il s’agit d’un homme de 21 ans originaire du Brabant wallon.

La plupart des victimes ont pu quitter d’elles-mêmes le train accidenté. Elles ont été évacuées à pied avec le soutien des services de secours. Une partie d’entre elles a ensuite été emmenée en ambulance, les autres ont pu monter dans un bus dans lequel se trouvait du personnel soignant de la Croix-Rouge. Un centre d’accueil a été érigé à proximité de la maison de police de Louvain (Philipssite). « Les victimes ont subi des blessures classiques », selon Koen Bronselaer. « Elles ont été secouées. » Les personnes ont été réparties dans trois hôpitaux : l’UZ Leuven, de l’hôpital Heilig Hart (tous deux à Louvain), et de l’hôpital de Tienen.

L’enquête

Selon les premiers éléments, la victime décédée n’était pas présente à bord du train. A environ 500 mètres de la gare, le machiniste a été confronté à une personne sur les voies. Marcheur, accident, suicide… plusieurs hypothèses ont été avancées. « La première rame a basculé et s’est retrouvée sur le bas-côté. Les autres wagons sont toujours sur les voies », a indiqué Marc Vranckx, commissaire à la police de Louvain.

Mais ensuite, les experts qui étaient sur place sont revenus sur ces déclarations. « La victime décédée était dans le train », selon Sarah Callewaert, porte-parole du parquet du Louvain. La manière dont il est arrivé sous la voiture reste indéterminée. Le parquet ne souhaite pas commenter cet élément.

Plusieurs enquêtes seront menées afin de déterminer les circonstances de l’accident, a indiqué le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR).

Une enquête sera menée en interne au sein de la SNCB et d’Infrabel, a précisé M. Bellot. Une seconde enquête sera dirigée par l’autorité fédérale via un organe d’enquête du SPF Mobilité. Enfin, le parquet ouvrira également une enquête à la suite du décès d’une personne lors de l’incident.

« Le train est seul en cause. Heureusement, il n’y avait pas de train en face », a indiqué le ministre. « C’est un incident plutôt spectaculaire puisqu’une voiture a versé sur le flanc. Il fait penser à un déraillement qui s’était produit en 2009 à Mons. »

Les dégâts

L’infrastructure a subi des dommages importants. Des câbles de signalisation ont été endommagés, ce qui a fortement perturbé le trafic entre Louvain et Bruxelles, mais aussi vers Malines et Aarschot samedi. Des câbles de caténaire ont aussi été abîmés.

La circulation des trains entre Liège et Bruxelles-Nord a été suspendue ainsi qu’entre Louvain et Malines et entre Louvain et Aarschot. La ligne entre Ottignies et Louvain fonctionnait par contre normalement.

Samedi vers 18h30, le trafic direct entre Liège et Bruxelles a cependant pu reprendre partiellement via la ligne 36N dédiée généralement aux trains à grande vitesse.

Dimanche après-midi, une grue est arrivée sur les lieux – à quelques centaines de mètres de la gare de Louvain – afin d’enlever la voiture sur le flanc.

Les deux voitures qui se trouvaient toujours sur les voies ont été levées et couplées à un train de relevage qui a pris la route de Malines vers 8h. La première voiture, qui s’était renversée lors de l’accident, a elle été hissée dans la nuit de dimanche à lundi. L’opération d’évacuation est donc presque terminée et s’est déroulée plus rapidement que prévu.

L’équipe technique d’Infrabel se concentrera ensuite sur la remise en état de la caténaire, des voies et de la signalisation, touchées par l’accident. Ces travaux devraient se poursuivre jusqu’à la fin de la semaine.

« Vers minuit, la voiture renversée a été levée à l’aide d’une grue et placée sur un camion spécial », précise Frédéric Petit. « Le convoi partira ce soir vers Muizen. »

Le trafic ferroviaire reste par ailleurs perturbé autour de la gare de Louvain, notamment en direction de Malines. Le trafic vers Bruxelles est limité à deux voies mais les trains entre Louvain et Aarschot circulent normalement depuis lundi matin.

Réactions

Plusieurs personnalités politiques ont réagi sur les réseaux sociaux. Le Premier ministre Charles Michel, qui s’est rendu sur les lieux de l’accident, a exprimé sur Twitter sa sympathie pour les victimes et remercié les services de secours pour leur rapide intervention.

Source: Belga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *