Home / POLITIQUE / Le PS fait volte-face et réclame une commission d’enquête

Le PS fait volte-face et réclame une commission d’enquête

Le président du Parti socialiste Elio Di Rupo a annoncé sur Twitter ce lundi que son parti demandait une commission d’enquête afin de « faire toute la transparence sur l’affaire Publifin ». Jusqu’ici, le PS s’était toujours prononcé en faveur d’une commission spéciale.

Le PS a levé lundi ses réticences à l’instauration d’une commission d’enquête parlementaire sur le scandale Publifin, par une série de tweets de son président, Elio Di Rupo.

« Il faut de la sérénité pour faire toute la transparence sur l’affaire Publifin: le PS demande dès lors une commission d’enquête », a indiqué M. Di Rupo sur le site de microbloggage.

Le cdH durcit le ton
Le PS édicte en outre des conditions concernant les membres de cette future commission: elle doit en effet « garantir la totale indépendance de chacun de ses membres et éviter tout soupçon de conflit d’intérêts ». Dès lors, « tout parlementaire, lié de près ou de loin, directement ou indirectement, à titre personnel ou par sa commune, ne peut y participer », affirme Elio Di Rupo.

Ce changement d’attitude du PS fait suite à l’audition vendredi du président de Publifin André Gilles (PS) qui, selon les députés, n’a pas répondu à plusieurs questions essentielles liées au scandale des rémunérations excessives de mandataires publics, ainsi qu’à un durcissement de ton ce week-end au cdH, partenaire de la coalition gouvernementale en Wallonie.

Source: Belga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *