Home / POLITIQUE / Scandale Publifin: Ecolo appelle à la démission de Paul Furlan, qui refuse de s’expliquer aujourd’hui

Scandale Publifin: Ecolo appelle à la démission de Paul Furlan, qui refuse de s’expliquer aujourd’hui

Le ministre des Pouvoirs locaux Paul Furlan a été sollicité ce matin par des journalistes, mais il a répondu qu’il gardait ses explications sur le contrôle de la structure Publifin -ainsi que sur la démission de son chef de cabinet adjoint- pour le débat de fond programmé demain mercredi en séance plénière.

M. Furlan (PS) était attendu par les journalistes mardi à son arrivée en commission du parlement wallon, après la démission la veille au soir de son chef de cabinet adjoint et spécialiste des finances communales Claude Parmentier, consécutive à la révélation par Le Vif de son mandat privé d’actionnaire au sein de la SA Nethys, l’entité opérationnelle du holding financier public liégeois Publifin.

« Nous sommes dans un dossier en marge de Publifin, pour lequel il y aura débat demain et je m’exprimerai à cette occasion », a commenté M. Furlan. La conférence des présidents du parlement wallon avait programmé la semaine dernière un débat de fond sur le scandale Publifin, qui agite la sphère politique wallonne depuis près d’un mois.

Le « dossier Nethys » concerne à ses yeux « la rémunération d’un collaborateur dans une autre structure ». « Je l’apprends hier à 22h00, et à 22h15 il me présente sa démission, au-delà de ça, nous verrons demain avec les parlementaires », a indiqué M. Furlan, répétant à 3 reprises cette dernière phrase en réponse à plusieurs questions des journalistes.

Interrogé sur sa proximité avec M. Parmentier, M. Furlan a dit l’avoir choisi « parce qu’il est incontestablement un grand spécialiste des finances communales ». « Mais ce n’est pas un proche », a-t-il ajouté.

Ecolo appelle à la démission de Paul Furlan et veut une commission d’enquête

Ecolo, par la voix de son député wallon Stéphane Hazée, appelle mardi à la démission du ministre Paul Furlan. « Soit Paul Furlan ne savait pas que son chef de cabinet avait ces mandats et ces rémunérations (plus de 153.000 euros brut depuis 2013, ndlr) et c’est grave, soit il le savait et c’est grave aussi », résume Stéphane Hazée, reprenant la formule utilisée lundi soir par son coprésident Patrick Dupriez.

Plus largement, pointe le député de l’opposition, le gouvernement wallon a systématiquement bloqué d’une main ce qui avait été proposé de l’autre par le Parlement de Wallonie. « Les solutions pour sortir de ce scandale Publifin, elles existent », assure Stéphane Hazée. « Mais le gouvernement a tout fait pour permettre à la nébuleuse Nethys de prospérer. Et les nouvelles mesures annoncées masquent l’inactivité du gouvernement. »

Dans le viseur, le ministre des Pouvoirs locaux, qui « n’est plus en état » d’exercer correctement ses fonctions. Ecolo appelle donc à sa démission. Dans la foulée, les Verts demandent aussi l’instauration d’une commission d’enquête parlementaire « pour faire toute la lumière sur le système Publifin », dont ils souhaitent le démantèlement.

Source: Belga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *