Home / MONDE / Quand Erdogan accuse l’Occident de soutenir l’organisation État islamique

Quand Erdogan accuse l’Occident de soutenir l’organisation État islamique

Le président turc Erdogan a accusé mardi l’Occident de ne pas tenir ses promesses en Syrie. Selon lui, les forces de la coalition soutiennent désormais « plusieurs groupes terroristes », notamment kurdes, ainsi que « Daech », l’acronyme arabe de l’EI.

L’Occident soutient l’organisation État islamique (EI). C’est l’accusation qu’a portée le président turc Recep Tayyip Erdogan à l’encontre des pays Occidentaux estimant qu’il ne tenait pas leurs promesses en Syrie.

« Les forces de la coalition ne tiennent malheureusement pas leurs promesses », a déclaré le chef d’État lors d’une conférence de presse qu’il tenait avec son homologue guinéen, Alpha Condé, en visite à Ankara.

La Turquie est engagée depuis fin août en Syrie, où elle combat notamment l’EI et les milices kurdes qu’elle considère comme « terroristes ». Au moins 37 de ses soldats ont été tués depuis le début de cette opération.

L’armée turque et les rebelles syriens qu’elle soutient, tentent depuis plusieurs semaines d’enlever à l’EI son bastion d’Al-Bab, à environ 25 kilomètres au sud de la frontière turque dans la province d’Alep, où les forces d’Ankara ont essuyé la semaine dernière de lourdes pertes.

« Des preuves en images »

Le président Erdogan s’est plaint que, plutôt que de soutenir la Turquie, l’Occident préfère venir en appui à l’EI ainsi qu’aux Kurdes du Parti de l’Union démocratique (PYD) et de son bras armé, les Unités de protection du peuple (YPG), soutenus par Washington.

Les Occidentaux « soutiennent tous les groupes terroristes, le YPG, le PYD, mais aussi Daech », a-t-il assuré en utilisant l’acronyme arabe de l’EI.

« C’est parfaitement évident », a-t-il affirmé, assurant que la Turquie disposait de preuves en images.

Il avait déjà affirmé que l’Occident soutenait l’EI lors d’un déplacement au Pakistan, en novembre, affirmant à l’époque que l’Occident « se tient actuellement au côté de Daech » et que les armes des jihadistes sont de fabrication occidentale.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *