Home / MONDE / Des éléments « solides » indiquent qu’Obama est responsable du vote à l’ONU

Des éléments « solides » indiquent qu’Obama est responsable du vote à l’ONU

Netanyahou a rejeté et qualifié la résolution de « coup honteux contre Israël »
Le porte-parole du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a accusé dimanche l’administration du président américain Barack Obama d’avoir joué un rôle dans l’adoption de la résolution de l’ONU contre les implantations israéliennes en Cisjordanie.

David Keyes a déclaré dimanche à Fox News qu’Israël avait « des informations solides » quant à la participation du gouvernement américain à cette résolution.

« Nous avons des informations plutôt solides provenant de sources internationales et arabes qui indiquent que ce vote est une initiative soutenue par les États-Unis » a déclaré Keyes sur la chaine américaine Fox News, ajoutant que Washington a même « contribué à l’élaboration de la résolution en premier lieu ».

Dimanche soir, Netanyahou a convoqué l’ambassadeur américain en Israël Dan Shapiro pour des « clarifications » concernant l’abstention américaine lors du vote de la résolution 2334.

Netanyahou, qui avait rejeté et qualifié la résolution de « coup honteux contre Israël », a répété dimanche qu’Obama et le secrétaire d’État américain John Kerry étaient responsables de cette résolution.

« Nous n’avons aucun doute que l’administration Obama l’a initiée, soutenue, coordonnée et a exigé son adoption », a déclaré Netanyahou au début de la réunion hebdomadaire du cabinet.

« Cela est en contradiction totale avec la politique américaine traditionnelle », a-t-il poursuivi.
« Cela va à l’encontre de l’engagement explicite fait par le président Obama lui-même en 2011 » a conclu Netanyahou.

Malgré les efforts intenses de lobbying d’Israël et les appels au président élu américain Donald Trump demandant à bloquer le texte de l’ONU, ce dernier a été adopté par 14 voix à 0.

L’abstention des Etats-Unis lors du vote onusien a permis de condamner les implantations israéliennes pour la première fois depuis 1979.

La résolution exhorte Israël à « cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est », affirmant par ailleurs que « les colonies israéliennes n’ont pas de valeur juridique » et sont « dangereuses pour la viabilité d’une solution à deux Etats »

Source: AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *