Home / ACTUALITE / Le problème fatigant et trop fréquent qui n’intéresse pas la Stib

Le problème fatigant et trop fréquent qui n’intéresse pas la Stib

La députée écolo Céline Delforge dénonce le phénomène du « manspreading » dans les transports en commun de Bruxelles.
Nous avons déjà parlé du phénomène du « manspreading ». Depuis quelques années, les femmes n’hésitent plus à se plaindre de ce comportement typiquement masculin qui consiste à prendre beaucoup de place dans les transports en commun. Céline Delforge, une députée écolo dans l’opposition au parlement bruxellois, en fait partie. Sur Facebook, elle a récemment publié une photo de son expérience.

« Même si le phénomène a été conceptualisé et analysé assez récemment, le problème n’est vraiment pas neuf », explique Céline Delforge au site de La Libre. « Il y a quelques années, j’avais été particulièrement choquée par l’attitude d’un adolescent avec lequel je partageais une banquette pour deux personnes dans le bus. Je lui avais demandé de resserrer ses jambes qui étaient complètement écartées mais il m’a répondu qu’il n’allait pas croiser les jambes comme une pute. »

Pourtant du côté de la Stib, on nie l’importance du problème. Peu de plaintes ont été enregistrées à ce sujet au service client, a fait savoir la porte-parole Cindy Arents. Également interrogée par la RTBF, Céline Delforge précise: « La Stib se focalise beaucoup sur le fait qu’il faut pointer sa carte Mobib, beaucoup moins sur le rappel des règles de savoir-vivre. Mais ce n’est pas parce que les plaintes ne remontent pas que le phénomène n’existe pas. »

Source: Belga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *