Home / EUROPE / La primaire de la gauche ne doit pas A?tre « un congrA?s » du PS (Valls)

La primaire de la gauche ne doit pas A?tre « un congrA?s » du PS (Valls)

afp-0a5b0b35c9c6ad3fb7202de16a96cada8168b748

Emmanuel Macron s’est dit prA?t Ai?? dAi??battre avec Valls si ce dernier remporte la primaire socialiste
La primaire de la gauche ne doit pas A?tre « un congrA?s » du Parti socialiste, « une foire d’empoigne » rAi??veillant les « querelles » du « passAi?? », a affirmAi?? mardi soir Manuel Valls lors de son premier meeting de campagne Ai?? Audincourt (Doubs).

Alors que la probable candidature de l’ancien ministre Vincent Peillon est venue renforcer le risque d’un front anti-Valls, l’ex-locataire de Matignon et candidat Ai?? la primaire de la gauche, a dit qu’il voulait s’adresser « aux FranAi??ais » mais pas « au parti ».

« Cette primaire ne peut pas A?tre une foire d’empoigne oA? l’on revit les Ai??pisodes du passAi??, oA? l’on refait la bataille du quinquennat. Elle doit A?tre tournAi??e vers l’avenir », a dit M. Valls dans ce discours concluant sa premiA?re journAi??e de campagne.

Il a rAi??clamAi?? un scrutin « Ai?? la hauteur des enjeux, pas les petites phrases, pas les querelles ». « Je veux parler aux FranAi??ais, pas au parti. Cette primaire n’est pas un congrA?s d’un parti, c’est une rencontre avec les citoyens, avec le peuple de France », a-t-il plaidAi??.

Alors qu’il a opAi??rAi?? ces derniA?res semaines un virage vers la gauche pour faciliter le rassemblement de son camp, Manuel Valls s’est dAi??fendu d’avoir « changAi?? », affirmant A?tre « au coeur de la gauche ».

« On me dit: vous avez changAi??. Non. J’ai toujours voulu rassembler, dans la clartAi??. Je suis au centre, au cAi??ur mA?me de ce qu’est la gauche », a affirmAi?? le candidat Ai?? la primaire des 22 et 29 janvier.

« Je corresponds, cette alliance d’une RAi??publique ferme et bienveillante, Ai?? ce qu’il faut, j’en ai la conviction, pour la France », a-t-il encore dit.

Pour sa premiA?re journAi??e de campagne, Manuel Valls est revenu aux dures rAi??alitAi??s du « terrain » mercredi dans le Doubs, sans les inconvAi??nients… ni les avantages d’A?tre Premier ministre, alors qu’une partie du PS s’active contre lui.

« Je voulais que mon premier dAi??placement de campagne se fasse ici, dans ces rAi??gions industrielles qui peuvent se sentir oubliAi??es, dAi??classAi??es », a expliquAi?? M. Valls, devant un auditoire trA?s calme de 400 personnes, avec beaucoup de cheveux grisonnants.
Quand son rival Arnaud Montebourg juge que le protectionnisme « ne doit pas A?tre un gros mot », Manuel Valls a lui aussi prA?nAi?? davantage de rAi??gulation dans la mondialisation.

« L’objectif n’est pas de sortir de la mondialisation, cela n’existe pas. Mais on ne peut pas non plus la subir », a-t-il dit.

DAi??nonAi??ant une extrA?me droite « qui veut tout envoyer balader », il a Ai?? nouveau fustigAi?? la « mise en cause mAi??thodique de notre modA?le social », portAi??e selon lui par FranAi??ois Fillon.

« Ce que les FranAi??ais demandent, c’est plus, pas moins, de protection. Notre modA?le social doit A?tre dAi??fendu, bec et ongles », a-t-il dit.

Manuel Valls a aussi justifiAi?? son dAi??part du gouvernement, aprA?s avoir « assumAi?? » sa mission « plus de quatre ans et demi », en tant que ministre de l’IntAi??rieur puis Premier ministre.

« Je n’ai jamais manquAi?? Ai?? ma tA?che, mais je l’avoue: aprA?s les pupitres devant les mA?mes fonds bleus, le protocole… Ce retour aux sources, Ai?? la simplicitAi??, Ai?? l’authenticitAi??, ici parmi vous, Ai??a fait du bien! », a-t-il assurAi??, dans un discours marquAi?? par des applaudissements timides.

InvitAi?? de BFMTV jeudi matin, Emmanuel Macron s’est dit prA?t Ai?? dAi??battre avec Valls si ce dernier remporte la primaire socialiste.

avec agence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *