Home / ÉCONOMIE / C’est fait: les taux de comptes épargne BNP Paribas Fortis et Fintro bientôt à 0%

C’est fait: les taux de comptes épargne BNP Paribas Fortis et Fintro bientôt à 0%

3145978

BNP Paribas Fortis et Fintro ont annoncé ce mardi une baisse des taux de certains comptes d’épargne à partir du 1er décembre, les taux de marché à court et moyen terme restant à des niveaux historiquement bas.

Sont notamment concernés les comptes d’épargne Etoile, Hello4You, Jeunes, Blue Vision et le compte d’épargne Logement.

Par ailleurs, le 15 mars 2017, les comptes d’épargne réglementés détenus par les personnes morales seront automatiquement convertis en compte d’épargne non-réglementés. Le taux offert sur ces comptes sera, à cette occasion, fixé à 0% (taux de base et prime de fidélité), a précisé le groupe qui va avertir les clients concernés.

Pour rappel, les comptes d’épargne non-réglementés ne sont pas soumis à l’obligation d’intérêts de 0,11% minimum. Ils ne bénéficient pas non plus de l’exonération du précompte mobilier sur les 1.880 premiers euros d’intérêts.

Il y a trois semaines, BNP Paribas Fortis avait déjà annoncé que le taux des comptes d’épargne non-réglementés à destination des particuliers avait aussi été fixé à 0%.

La banque propose des crédits pour… les cadeaux de Noël

Parallèlement à cela, BNP Paribas Fortis promeut actuellement un crédit personnel à un taux de 5,90% permettant, selon la banque, d’acheter des cadeaux de Noël ou de réserver un voyage « sans toucher à ses économies ». « Dangereux », estime de son côté l’organisation-coupole flamande Netwerk tegen Armoede (réseau contre la pauvreté).

Le groupe bancaire a envoyé un courrier à plusieurs milliers de particuliers, leur proposant de souscrire à un crédit personnel dont le taux atteint les 5,90% – pour un prêt de 7.500 euros. Cette campagne est réservée à un public particulier et tout le monde ne reçoit donc pas cette « offre », se défend la porte-parole de BNP Parisbas Fortis. Selon cette dernière, la demande existe pour de tels crédits, proposés depuis des années par des chaînes de magasins lors de l’achat d’articles onéreux. Un marché dont les banques veulent elles aussi profiter « mais d’une manière responsable ».

Reste que si cette campagne publicitaire ne contrevient pas à la loi et qu’elle répond aux offres d’autres établissements bancaires, elle déplaît fortement au réseau contre la pauvreté qui y voit « une proposition dangereuse à une époque où les étalages débordent de biens ». « Nous ne nous opposons pas à une banque en particulier car c’est tout le secteur financier qui est concerné. Les fêtes de fin d’année constituent traditionnellement une période où il faut souvent dire ‘non’ à ses enfants et à ses propres envies. Une offre pareille ne fait qu’accroître la pression psychologique », pointe une responsable du réseau.

Selon les chiffres de la Banque nationale, de nombreux Belges ne parviennent pas à rembourser leurs crédits dans les temps. En octobre, 6,2% des personnes ayant contracté un crédit à la consommation affichaient ainsi un arriéré de paiement.

Source: RTL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *