Home / MONDE / Comment la France compte se dAi??barrasser de la « jungle »

Comment la France compte se dAi??barrasser de la « jungle »

580d93e1cd70fdfb1a56ffce

Cai??i??est une opAi??ration Ai?? haut risque que le gouvernement franAi??ais sai??i??apprA?te Ai?? lancer ce lundi : dAi??manteler complA?tement, en lai??i??espace de dix Ai?? quinze jours, le bidonville de Calais et fournir une solution de relogement aux quelque 6 500 migrants qui y vivent pour leur permettre, dans un second temps, de demander lai??i??asile en France.

Les ministA?res de lai??i??IntAi??rieur et du Logement sont sur le pont depuis deux mois, 1 250 policiers et gendarmes dAi??ployAi??s dans le Calaisis, plus de 280 nouveaux centres dai??i??accueil et dai??i??orientation (CAO) ont Ai??tAi?? ouverts sur lai??i??ensemble du territoire franAi??ais. Lai??i??objectif, in fine, est de les convaincre de dAi??poser une demande dai??i??asile en France. Voici les modalitAi??s de lai??i??Ai??vacuation et les Ai??tapes qui attendent les habitants de la « jungle ».

1. Le dAi??part et le relogement. Lai??i??Etat a rAi??quisitionnAi?? un hangar de 3 000 mA?tres carrAi??s Ai?? quelques encablures des derniA?res habitations du bidonville. OrganisAi?? comme une « gare routiA?re », cai??i??est lAi?? que les migrants candidats au dAi??part seront accueillis puis orientAi??s vers les bus chargAi??s de les conduire vers les CAO, rAi??partis un peu partout en France. De 8 heures Ai?? 20 heures, les migrants seront invitAi??s Ai?? prendre place dans lai??i??une des quatre files dai??i??attente, dont chacune correspondra Ai?? une situation particuliA?re : les personnes majeures seules, les mineurs isolAi??s, les familles et les publics vulnAi??rables. A lai??i??intAi??rieur, un premier sas sera dAi??volu Ai?? lai??i??accueil des exilAi??s. Lors dai??i??un entretien avec des agents de lai??i??immigration, ils seront invitAi??s Ai?? choisir une destination parmi deux rAi??gions de dAi??part proposAi??es. Un bracelet de couleur leur sera remis en fonction de ce choix. Les groupes dai??i??amis pourront rester ensemble sai??i??ils le souhaitent, une revendication souvent formulAi??e par les exilAi??s. Les migrants rejoindront un second sas composAi?? de six tentes dai??i??une capacitAi?? de cinquante places chacune, aux couleurs des diffAi??rentes rAi??gions de destination. Des agents de la protection civile seront chargAi??s de recueillir les identitAi??s. Quand la tente sera pleine, un autocar viendra se garer Ai?? proximitAi??, avec Ai?? bord deux accompagnateurs. Soixante vAi??hicules sont potentiellement mobilisables lundi, quarante-cinq le mardi, et quarante le mercredi. Pour la suite, tout dAi??pendra du nombre de candidats au dAi??part.

2. Le voyage. A chaque dAi??part dai??i??autocar, la liste des occupants sera envoyAi??e aux prAi??fectures de rAi??gions chargAi??es de les accueillir. Les vAi??hicules seront gAi??olocalisAi??s tout au long de leur trajet. Leurs arrA?ts ont dai??i??ores et dAi??jAi?? Ai??tAi?? « prAi??positionnAi??s » avec, sur chaque aire dai??i??autoroute, un « dispositif lAi??ger de police ou de gendarmerie » pour Ai??viter tout potentiel incident avec des opposants ou dAi??part dans la nature dai??i??un migrant. Au terme du voyage, les personnels des CAO seront mobilisAi??s pour hAi??berger ces nouveaux arrivants. Le travail de constitution des dossiers pour une Ai??ventuelle demande dai??i??asile dAi??butera au cours des jours ou semaines suivants.

3. Les mineurs isolAi??s. Ils sont prA?s de 1 300 Ai?? vivre dans la « jungle » de Calais. Du fait de leur minoritAi??, ils doivent bAi??nAi??ficier dai??i??une prise en charge spAi??cifique. Mais, selon un recensement de lai??i??association France Terre dai??i??asile, 95 % dai??i??entre eux souhaitent rejoindre le Royaume-Uni, oA? 40 % auraient de la famille. Le rA?glement europAi??en de Dublin prAi??voit une mesure de regroupement familial, mais le gouvernement conservateur de Theresa May est pour lai??i??instant peu enclin Ai?? activer ce dispositif. Ces mineurs seront ensuite conduits vers les conteneurs du centre dai??i??accueil provisoire (CAP). Ils pourraient y rester une quinzaine de jours, le temps que les AUTORITAi??S britanniques examinent les dossiers et annoncent combien de mineurs elles sont prA?tes Ai?? accueillir. Les tractations entre les deux pays, serrAi??es, se poursuivent.

4. La destruction de la « jungle » et le dispositif policier. DA?s mardi, la destruction des habitations de la « jungle » sai??i??engagera. Une opAi??ration qui sera rAi??alisAi??e en prAi??sence de trA?s nombreuses forces de lai??i??ordre. Ce sont 1 250 policiers et gendarmes qui sont engagAi??s avec diffAi??rentes missions, dont celle de sai??i??assurer quai??i??aucune bagarre nai??i??Ai??clate dans les files dai??i??attente menant aux autocars et prAi??venir la reformation de campements de fortune dans la rAi??gion. Mais ce sont surtout les derniers jours de lai??i??Ai??vacuation qui prAi??occupent les autoritAi??s. Ils redoutent que des migrants souhaitent rester dans la « jungle », leur rA?ve de Royaume-Uni toujours en tA?te. Un dAi??fi sous lai??i??Ai??il des camAi??ras : le gouvernement dAi??cidera-t-il de procAi??der Ai?? lai??i??interpellation, voire au placement en centre de rAi??tention, de migrants afghans ou Ai??rythrAi??ens dont le principal tort serait de refuser de demander lai??i??asile en France ?

Almouwatin: AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *