Home / ACTUALITE / Nouveau drame dans le Borinage: une femme d’une trentaine d’années égorgée dans la rue à Paniers, à Colfontaine

Nouveau drame dans le Borinage: une femme d’une trentaine d’années égorgée dans la rue à Paniers, à Colfontaine

1287347475_b979986050z-1_20161017100709_000_g7l7qh4r2-1-0

Après le meurtre et l’incendie criminel qui ont touché la famille Becker cette semaine, un nouveau drame s’est produit dans le Borinage ce dimanche soir, drame qui ne concerne pas cette fois-ci le clan Becker. Les forces de l’ordre étaient présentes en nombre, rue à Paniers, à Wasmes pour établir un périmètre de sécurité dans un climat plus que tendu. Une femme, âgée d’une trentaine d’années, a été égorgée
Vers 23h30 ce dimanche soir, les policiers étaient encore présents en nombre, rue à Paniers. D’après nos premières informations, c’est une femme âgée d’une trentaine d’années qui a été tuée à l’arme blanche. Elle a été égorgée dans la rue. Il s’agirait d’une famille déjà bien connue de la justice montoise. Sur place, le climat est tendu. La police boraine a fait appel à des renforts de Mons et des Hauts-Pays.

Nouveau drame dans le Borinage: une femme d’une trentaine d’années égorgée dans la rue à Paniers, à Colfontaine (vidéo)
Rédaction en ligne

Après le meurtre et l’incendie criminel qui ont touché la famille Becker cette semaine, un nouveau drame s’est produit dans le Borinage ce dimanche soir, drame qui ne concerne pas cette fois-ci le clan Becker. Les forces de l’ordre étaient présentes en nombre, rue à Paniers, à Wasmes pour établir un périmètre de sécurité dans un climat plus que tendu. Une femme, âgée d’une trentaine d’années, a été égorgée.
Vers 23h30 ce dimanche soir, les policiers étaient encore présents en nombre, rue à Paniers. D’après nos premières informations, c’est une femme âgée d’une trentaine d’années qui a été tuée à l’arme blanche. Elle a été égorgée dans la rue. Il s’agirait d’une famille déjà bien connue de la justice montoise. Sur place, le climat est tendu. La police boraine a fait appel à des renforts de Mons et des Hauts-Pays.

L’enquête ne fait que démarrer pour établir les circonstances exactes du drame. L’auteur des coups de couteau pourrait être une femme également. Il s’agirait d’un différend entre deux familles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *