Home / ACTUALITE / PhAi??nomA?ne inquiAi??tant: Ai?? lai??i??Ai??cole primaire, un enfant sur six se trouve trop gros alors quai??i??il nai??i??a aucun problA?me de poids

PhAi??nomA?ne inquiAi??tant: Ai?? lai??i??Ai??cole primaire, un enfant sur six se trouve trop gros alors quai??i??il nai??i??a aucun problA?me de poids

2909834

C’est le rAi??sultat alarmant d’une Ai??tude de l’UGent menAi??e en Flandre.

A l’Ai??cole primaire (entre 6 et 12 ans), un tiers des enfants se trouve « gros et moche » et voudrait faire rAi??gime pour perdre du poids. Pourtant, en Belgique, ils ne sont que 16.6% Ai?? A?tre en surpoids ou obA?ses entre 6 et 9 ans (enquA?te nationale ISP sur la consommation alimentaire, 2014). Ai??a veut dire que la moitiAi?? des enfants qui se trouvent trop gros n’ont pas de problA?me de poids !

C’est la 1A?re Ai??tude de ce genre en Belgique. En gAi??nAi??ral, les Ai??tudes sur l’alimentation portent surtout sur les adolescents (13/18 ans).

Nella, 11 ans, interrogAi??e par Julie Vuillequez pour Bel RTL, a une copine dans le cas. « Jai??i??ai une amie qui se plaint parce quai??i??elle est grosse. Mais pour moi elle Ai?? pA?se normal Ai?? et pourtant elle se trouve grosse ».

Les travers de notre sociAi??tAi?? dAi??teignent sur nos enfants

Ce dAi??calage entre poids rAi??el et image quai??i??on a de soi inquiA?te les professionnels. Mais cette Ai??tude montre surtout une Ai??volution dans la sociAi??tAi??.

« Cai??i??est un effet de lai??i??Ai??volution des mentalitAi??s », estime Emmanuel De Becker, chef du service de pAi??dopsychiatre aux cliniques St-Luc, Ai?? Bruxelles. « Je crois que les enfants qui grandissent en contact permanent avec des adultes et Ai??ventuellement des adolescents vivent ces questions de maniA?re beaucoup plus intimes. Les enfants sont attentifs Ai?? ce que le corps va A?tre au niveau de la relation Ai?? lai??i??autre. Donc nous devons A?tre attentifs Ai?? peut-A?tre prAi??server lai??i??enfant dai??i??A?tre trop pris par cette question de lai??i??image et du corps. »

L’exposition de plus en plus importante aux Ai??crans et aux images stAi??rAi??otypAi??es du corps (sAi??ries, dessins animAi??s, stars pour ados trop maigres, concours sur Facebook) est en cause. « Je pense que depuis maintenant une vingtaine dai??i??annAi??es lai??i??importance des Ai??crans, du regard de lai??i??autre portAi?? sur soi, semble aussi concerner les enfants. DerriA?re le mot rAi??gime, il y a avant tout cette question du corps, de lai??i??image, donc de sa propre identitAi?? en pleine construction pendant lai??i??enfance. Cai??i??est peut-A?tre un signe de lai??i??angoisse. Parce que derriA?re le mot rAi??gime, on entend la question Ai?? quai??i??est-ce que je vaux ? Ai??, quai??i??est-ce que mon corps a comme valeur ? Ai??. DerriA?re le mot rAi??gime se cache donc aussi la contrainte, le contrA?le, et donc il y a aussi de lai??i??angoisse. »

Habituellement, les troubles alimentaires (dont l’anorexie et la boulimie) se dAi??veloppent vers l’adolescence. Pour autant, pAi??diatres, pAi??dopsychiatres et centres de suivi des troubles alimentaires relativisent : ils ne sont pas noyAi??s sous des hordes d’enfants de 8 ans qui ne mangent plus.

Almouwatin:RTL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *