Home / ACTUALITE / Le nouveau système de Martinez salué par la presse

Le nouveau système de Martinez salué par la presse

NICOSIA , CHYPRUS- SEPTEMBER 06 : Roberto Martinez head coach of Belgian Team during the International Qualifying Match group H for the FIFA World Cup 2018 in Russia between Cyprus and Belgium at the Neo GSP Stadium Nicosia on September 06, 2016 in Brussels, Belgium , 6/09/2016 ( Photo by Philippe Crochet / Photonews

« Flexibilité tactique ». C’était l’une des qualités requises pour devenir le nouveau sélectionneur belge. Force est de constater que Roberto Martinez répond parfaitement à cette demande. Après la petite humiliation subie contre l’Espagne, le coach des Diables n’a pas hésité à changer son fusil d’épaule et a modifié son animation de jeu. Avec le succès escompté. C’est plutôt de bon augure pour la suite

L’ex-coach d’Everton a opté pour un audacieux 3-4-2-1, avec trois défenseurs centraux (Alderweireld, Vermaelen, Vertonghen), deux médians récupérateurs (Fellaini et Witsel) et deux soutiens d’attaque. Une innovation tactique qui a été saluée unanimement par la presse belge

« Enfin une innovation! C’est sans doute la meilleure nouvelle de la rencontre : Roberto Martinez a osé opter pour un système en 3-4-2-1, ce qui n’avait plus été fait par un sélectionneur au coup d’envoi depuis d’innombrables années. Le dispositif n’est pas encore bien huilé mais il a laissé entrevoir certaines choses prometteuses. (…) Il y a désormais une base tactique qui pourra être très utile pour Martinez à l’avenir », analyse La Dernière Heure/Les Sports

« Celui qui se cache se fait directement repérer »
Stephan Keygnaert, éditorialiste à Het Laatste Nieuws, abonde dans le même sens. « Ce nouveau système requiert beaucoup d’engagement de la part des joueurs. Contrairement à un 4-3-3 ordinaire, il y a beaucoup plus de brèches à combler en 3-4-3. Celui qui se cache se fait directement repérer »

« Même si ce 3-4-3 n’a pas révolutionné le jeu belge, il a été appliqué avec sérieux pour une première réussie. Le sélectionneur a eu la bonne idée de l’essayer face à un adversaire comme Chypre, dans un match avec enjeu », poursuit le journal Le Soir, qui précise que ce système risque de faire plusieurs victimes, à commencer par Nainggolan et Jordan Lukaku, rélégués sur le banc

Hazard: « Ce système me plaît »
Celui qui s’est sans doute senti le plus à l’aise dans ce nouveau dispositif tactique n’est autre qu’Eden Hazard, omniprésent en zone offensive. Aligné en soutien d’attaque aux côtés de Kevin De Bruyne, l’ailier de Chelsea a eu un pied dans chaque but. Un système qui semble convenir davantage

« Jouer avec deux numéros 10 me plaît, oui. La complémentarité avec De Bruyne était là. Ce n’était pas toujours le cas dans le passé quand l’un d’entre nous devait jouer sur le flanc. Souvent, quelqu’un n’était pas disponible. (…) Mais attention, le coach nous demande aussi de faire notre travail défensif, notamment en coupant les lignes de passes des défenseurs », a expliqué le capitaine des Diables, qui a pu davantage s’exprimer offensivement

Almouwatin:belge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *