Home / ACTUALITE / Caterpillar: le parlement wallon débat pour « sauver tout ce qui peut l’être »

Caterpillar: le parlement wallon débat pour « sauver tout ce qui peut l’être »

7d7ec0c48e5a4193b14fab8446090c58-1473154157

« Ce que nous subissons avec Caterpillar, ce n’est pas un problème wallon, c’est un problème européen. L’Europe doit revoir d’urgence sa politique industrielle »

Le ministre-président wallon Paul Magnette (PS) a lancé les débats ce mardi matin au parlement wallon par un appel à l’Union européenne.

Les députés étaient réunis en commission conjointe de l’Économie et de l’Emploi avec, pour incontournable ordre du jour, l’annonce de la fermeture de l’usine Caterpillar de Gosselies et le licenciement collectif des 2101 personnes

Jamais une entreprise n’a affiché un tel mépris à l’égard des travailleurs
« Notre priorité aujourd’hui est de sauver tout ce qui peut l’être, avec une attention très forte aux sous-traitants », a ajouté le chef du gouvernement wallon

« Jamais dans l’histoire de notre région une entreprise n’a affiché un tel mépris à l’égard des travailleurs. C’est scandaleux », s’est quant à lui emporté le ministre de l’Économie Jean-Claude Marcourt (PS)

Il ne faut pas faire du ‘multinationales bashing’
Eliane Tillieux (PS), ministre de l’Emploi et de la Formation, a fait remarquer que « les aides à l’engagement demandées par Caterpillar avaient diminué ces dernières années » et que les aides formation n’était pas « pharaoniques »

Pierre-Yves Jeholet (MR) estime pour sa part qu' »il ne faut pas faire du ‘multinationales bashing’. On a besoin de grandes entreprises. Mais Caterpillar nous doit des comptes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *