Home / ACTUALITE / Des gardiens de prison chez Charles Michel: «une grosse frayeur» pour sa famille

Des gardiens de prison chez Charles Michel: «une grosse frayeur» pour sa famille

289051741_B978917787Z.1_20160611193616_000_GN96VO2NK.2-0

ne vingtaine de gardiens affiliés à la CSC et à la CGSP de la prison de Namur ainsi que trois gardiens de la prison de Lantin (province de Liège) se sont rendus samedi matin dès 5h30 devant le domicile privé du Premier ministre Charles Michel à Wavre (Brabant wallon), a appris l’agence Belga de source syndicale. La police locale de Wavre n’a pas souhaité commenter cette information.

«Nous avons attendus 6h00 du matin et nous avons sonné chez lui. Sa femme nous a ouvert la porte. On nous a dit qu’il n’était pas là», a commenté un délégué CSC de la prison de Namur. L’objectif était pourtant justement de rencontrer le Premier ministre pour lui faire part une nouvelle fois de leurs revendications.

« Pas de pétards »

Même si aucun incident n’est à déplorer, « cette visite nocturne a donné une grosse frayeur à sa compagne et à sa petite fille de quatre mois. Ils ont fait beaucoup de raffut », a rapporté samedi Frédéric Cauderlier, porte-parole du Premier ministre, cité par Le Vif.

De leur côté, les délégués syndicaux ont signalé qu’ils n’avaient «  même pas utilisé de pétards ».

Rencontre

Suite à cet événement, le porte-parole du Premier ministre a indiqué qu’une délégation pouvait être reçue au 16 rue de la Loi si elle souhaitait obtenir davantage d’explications sur la situation dans les prisons.

Comptant prendre la balle au bond, les agents pénitentiaires de la prison de Namur vont demander une rencontre avec le cabinet de Charles Michel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *